B I O

 

Vêtue de son Kway jaune flambant, Adélys se filme à travers le monde pour le redessiner.

« Toutes les Fenêtres et les Ruisseaux » son nouveau spectacle est une traversée poétique et engagée dans le monde d’aujourd’hui.

De la Normandie dont elle est originaire, puis de Bruxelles à Montréal, elle observe un monde étrange : des hommes qui dessinent chaque jour les mêmes empreintes sur le sol, des femmes de chambre invisibles dans des buildings en verre.
Sur scène, elle se métamorphose, faisant corps avec un arbre ou avec une araignée, le symbole de la puissance féminine.
Fascinée par le vivant, ses tableaux électro sont des hymnes à la libération des corps.
En France, elle a fait la première partie de Jean-Louis Aubert (Téléphone), Anaïs, Pauline Croze…Au Québec, elle s’est produite aux Francos de Montréal, aux Festivals de Tadoussac, de Petite Vallée, à Coup de Cœur Francophone et au Centre National des Arts d’Ottawa (Ontario).